Vers des maisons sans chauffage…

Vers des maisons sans chauffage… 2016-11-17T08:12:46+00:00

A mesure que le réchauffement de la planète s’accroit et que l’énergie fossile vient à manquer, une réaction humaniste -en Europe et dans le monde- s’élève pour construire autrement et prôner un développement humain en harmonie avec la Terre.

En architecture, un mouvement commence à promouvoir des constructions qui demandent le moins possible d’énergie à leur élaboration comme à leur occupation.
Ce qui nous paraissait il y a peu impossible semble aujourd’hui à portée de main: des maisons (presque) sans chauffage !

Comment?

Déjà le protocole de Kyoto proposait de revenir en arrière, en fixant comme objectif aux nations industrielles une consommation d’énergie primaire à l’horizon 2010 égale ou inférieure à celle des années 1990. Un retour en arrière nécessaire contre le réchauffement de la planète.

Nous nous devons de mieux construire en respectant l’idée que notre empreinte écologique doit être la plus faible possible : en chauffant moins, en polluant moins.
Oui… mais comment ? Nos projets actuels militent pour une construction économe en énergie par l’emploi de matériaux tels que le bois associé à la sur-isolation et une approche bioclimatique pour tendre vers des maisons sans chauffage.

Il y a encore quelques années les thermiciens calculaient les besoins de chauffage d’une maison en prenant des valeurs de déperdition comme 100 kW/m²/an. Aujourd’hui, en étudiant en détail la position de la construction par rapport au soleil, le terrain sur lequel elle repose, son isolation, ses parties vitrées, sa volumétrie, nous constatons que cette valeur peut chuter de plus de moitié dans des maisons conçues pour consommer moins que leurs ainées. Mais ce n’est pas tout : en analysant précisément tous ces facteurs nous constatons qu’il est possible de descendre vers des valeurs de 10 kW/m²/an de consommation d’énergie primaire incluant chauffage, climatisation et eau chaude sanitaires.

Un horizon nouveau s’ouvre à nous où l’activité humaine seule pourra bientôt produire l’énergie nécessaire au chauffage grâce à une prise en compte minutieuse de tous les paramètres du logement: électroménager, ordinateur, présence et activité humaine, éclairage ainsi que son isolation, ses matériaux, la disposition des pièces, leurs volumes et les paramètres de l’environnement : ensoleillement, terrain, vents. A l’image du duvet du randonneur qui lui permet de dormir sur le glacier à des températures proche de -28°c, nous construirons des maisons sobres, véritables couettes chaleureuses et douillettes d’un foyer moderne.